audreylhoestNous poursuivons la présentation de quelques candidates et candidats avec Audrey Lhoest, 16e effective sur la liste Région à Bruxelles. Conseillère communale et de police à Ixelles, Audrey est enseignante de formation et travaille actuellement pour Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB.

Cela fait quelques années qu’Audrey et moi nous connaissons, nous militons en effet au sein de la même locale Ecolo. Depuis les dernières élections communales, j’ai également le plaisir de siéger avec elle au Conseil communal d’Ixelles et aussi au Conseil de police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles. Depuis, une complicité certaine s’est renforcée entre nous. Nous travaillons de manière concertée sur les dossiers que nous suivons ensemble. Avec, toujours, l’intérêt des citoyen-ne-s en tête.

Audrey a le sens du détail, elle ne lâche pas un dossier tant qu’il n’est pas complètement terminé. Elle est aussi perfectionniste.

Audrey, c’est la première fois que je ressens chez toi l’envie d’être élue au parlement bruxellois. Je me trompe ?

C’est aussi la première fois que je me présente à la Région 

Oui, l’aventure régionale me plairait. Il y a de gros défis à relever suite à la récente réforme de l’Etat. Cette sixième réforme doit être l’occasion de mettre en place des politiques plus justes et plus solidaires, c’est-à-dire, aussi et forcément, plus respectueuses de notre environnement. Les transferts de compétences (politique de l’emploi, réductions de cotisations sociales aux groupes cibles, allocations familiales, aide aux personnes, maisons de repos,…) sont importants pour notre vie quotidienne à toutes et tous.

On doit mettre fin à la politique kleenex et apporter des solutions concrètes pour répondre aux problèmes d’aujourd’hui, tout en s’inscrivant sur le moyen et long terme. Et c’est une des différences majeures entre Ecolo et les autres partis, c’est cette capacité à ne pas tomber dans l’ «obsolescence programmée» ambiante. Tu vois, cette nouvelle façon de fabriquer des produits programmés pour tomber en panne un an plus tard en vue d’être remplacés ?

Quelles sont les matières qui t’attirent particulièrement ?

Tout ce qui concerne le quotidien des Bruxelloises et des Bruxellois m’intéresse.

Cela va du choix de matériaux de qualité pour les espaces publics (clauses sociales et environnementale dans les marchés publics), de la propreté et du sentiment de sécurité, auxquels on n’apporte pas toujours de réponse efficace, aux questions plus graves, comme

  • le manque d’emplois de qualité ;
  • les soins de santé et leur accessibilité à tous ;
  • le bien-être de chacun dans un environnement de qualité ;
  • la mobilité, qui est notre liberté et qui doit renforcer l’efficacité des alternatives à l’auto, chaque fois que c’est possible ;
  • la fiscalité, qui doit assurer une transparence sur toutes les formes de revenus.

Ton emploi actuel t’a permis de voir de près les dégâts de la politique d’austérité du gouvernement fédéral. Les autres niveaux de pouvoir vont en subir les conséquences. Particulièrement à Bruxelles. Quelle réponse apporter ? S’agit-il de créer des emplois, d’améliorer la formation, d’émanciper les personnes sur le carreau… ?

La création d’emplois durables, de qualité, c’est le premier rempart contre la pauvreté. Donc, oui, c’est la solution la plus efficace et la plus sûre pour éviter la précarité. Créer des emplois permet aussi d’alimenter les caisses de la sécurité sociale fédérale, qui reste la condition sine qua non pour la poursuite des solidarités.

Cela étant, l’emploi ne se décrète pas. Pour y arriver, il faut forcément renforcer la formation des travailleurs, investir dans la R&D et l’innovation de façon à nous singulariser et à offrir des produits durables, finis, à haute valeur ajoutée. Cela implique des moyens à aller chercher, entre autres, en conditionnant les aides publiques et en récupérant une fiscalité qui nous échappe aujourd’hui.

Par ailleurs, je trouve que la volonté de créer des emplois doit s’accompagner d’une réflexion sur nos modes de vie et de consommation. Dans quels emplois devons-nous investir ? Pour donner quels services, fabriquer quels produits, pour quel projet de société ?

Une chose est sûre, investir dans la construction et la rénovation de logements en intégrant les meilleures réponses énergétiques, comme l’ont fait nos ministres bruxellois -en pensant d’abord aux bas et moyens revenus- soutient l’emploi, fait baisser la facture énergétique et contribue à un air moins pollué.

Peux-tu me donner deux propositions du programme Ecolo pour Bruxelles qui te tiennent particulièrement à cœur et les expliquer en quelques mots ?

J’ai déjà abordé la question de l’emploi et l’importance capitale d’assurer l’avenir d’une sécurité sociale fédérale forte, deux points essentiels pour notre l’avenir et celui des générations futures.
Tu parlais d’émancipation, je retiendrai, d’une part, l’individualisation des droits sociaux. L’objectif à atteindre, in fine, et progressivement (par palier et en tenant compte des droits acquis), est que chaque adulte paie des cotisations sociales individuelles qui ouvriraient des droits propres, indépendamment de sa situation familiale et de l’évolution de celle-ci. Nous rencontrons encore aujourd’hui trop de situation de dépendance, souvent de femmes, à l’égard de leur mari.

Une autre proposition sur laquelle la crise a fait l’impasse, mais qui reste fondamentale pour nos démocraties, c’est l’adoption d’un véritable statut pour les artistes. Il est essentiel de donner la possibilité aux artistes de créer, vivre et travailler dans des conditions décentes ; de leur donner un cadre juridique clair qui prenne en compte leur réalité professionnelle « d’intermittence » et de création.

Une question vache… Si tu es élue le 25 mai, poursuivras-tu tes mandats de conseillère communale et de police ?

Je ne sais pas. Il y aurait des avantages et des inconvénients à ne pas achever mon mandat de conseillère communale (2018). C’est une décision à prendre en concertation avec la locale d’Ixelles et ses militants. Je m’engage en tout cas à respecter la décision qui serait prise collégialement.

Un espoir pour l’après 25 mai ?

Qu’Ecolo pèse davantage de façon à imprimer encore plus fortement la marque verte.

Merci beaucoup Audrey d’avoir joué le jeu ! Je te souhaite d’avoir le résultat que tu escomptes le 25 mai prochain.

Retrouvez tout l’actualité d’Audrey Lhoest, 16e effective sur la liste Région à Bruxelles, sur son site, Facebook et Twitter.

Je vous invite également à consulter le programme Ecolo et à visiter le site de campagne d’Ecolo-Bruxelles (priorités, candidat-e-s…).

Retrouvez les autres coups de coeur :

Zakia Khattabi, tête de liste à la Chambre.

 

Publicités

"

  1. […] Zakia Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la […]

  2. […] Zakia Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la […]

  3. […] Zakia Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, 4e […]

  4. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  5. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  6. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  7. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  8. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  9. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  10. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  11. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

  12. […] Khattabi, tête de liste à la Chambre. – Audrey Lhoest, 16e effective à la Région. – Mohssin El Ghabri, 13e effectif à la Région. – Michaël Maira, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s