egalitefemmeshommesCette semaine, les médias nous offrent une panoplie de chiffres et d’informations concernant la situation des femmes en Belgique et dans le monde. Le 8 mars, c’est en effet la journée mondiale des Droits des Femmes. Mes amiEs féministes ne m’en voudront pas de détourner le nom officiel de cette journée.

Comme chaque année, ces informations sont suivies de réactions : du monde politique, du monde académique, des syndicats, des représentantEs des entreprises, du secteur public, etc. Et si, désormais, on agissait en plus de réagir ?

Il serait malhonnête de ma part de dire que rien ne bouge et que les choses n’évoluent pas un peu. Un peu oui… Citons en bon exemple, le budget genré de la CoCoF initié par Christos Doulkeridis. Mais ce n’est pas encore assez et l’égalité n’est pas encore à portée de main. Les femmes sont toujours très très nombreuses à être victimes de violence (verbale, physique, sexuelle), et souvent principalement dans le cercle familial, dans le couple. Aujourd’hui, les femmes n’ont toujours pas, non plus, un salaire identique à celui des hommes pour des postes identiques. Principalement dans le privé étant donné les barèmes fixes du secteur public. Toutefois, dans le secteur public, on sait qu’il y a des freins à l’accession des femmes à des grades élevés et à des postes à responsabilités.

Cette semaine et jusqu’au 25 mai prochain, tous les partis politiques rediront combien l’égalité entre les femmes et les hommes leur tient à coeur. Il s’agira parfois de personnes ayant voté des mesures antisociales qui touchent principalement les femmes, cherchez l’erreur. Il est même possible qu’ils fassent des propositions à ce sujet. Mais combien d’entre elles seront suivies de faits ?

Par ailleurs, ces derniers mois ont vu, en Europe, un recul sur des acquis fondamentaux concernant les femmes. Je pense ici bien entendu à la marche arrière sur l’interruption volontaire de grosses (IVG, avortement) en Espagne, aux manifestations françaises contre l’aide médicale à la procréation (APM ou PMA). Sans oublier les nombreuses discriminations (à l’éducation, à l’emploi…) et insultes subies par les femmes qui portent le voile. Ce ne sont là que quelques exemples. Des exemples qui montrent à quel point la vigilance est de mise et que le combat pour les droits des femmes, de toutes les femmes, doit être poursuivi sans relâche.

Vie Féminine a lancé une campagne « Pour un Ministère des Droits des Femmes en Belgique ». On peut lire sur le site du mouvement ce qui suit :

« Depuis un an, Vie Féminine se mobilise autour de la question des droits, grâce au projet itinérant de la Caravelle des Droits des Femmes. Partout où nous allons, nous constatons que les femmes ne sont pas suffisamment informées de leurs droits ou que ceux-ci sont éclatés entre différents niveaux. Elles voient aussi trop souvent leurs droits grignotés ou carrément déniés et elles peuvent même avoir peur de les défendre ou de les revendiquer publiquement. C’est dans ce contexte que Vie Féminine a décidé de mettre l’accent, parmi ces priorités, sur la création d’un Ministère des Droits des Femmes au niveau fédéral. »

La création d’un tel Ministère peut être perçue comme un recul. On pourrait vouloir traiter les questions d’égalité entre les femmes et les hommes de manière transversale, comme le souligne Zakia Khattabi (Sénatrice et tête de liste Ecolo à la Chambre à Bruxelles). Mais force est de constater que ça ne se fait pas, ou très peu. Il faut donc une personne chargée de cette mission à part entière.

La proposition de Vie Féminine doit être soutenue et mener à la création d’un Ministère des Droits des Femmes en Belgique !

Parce qu’on peut être un homme et se battre pour les droits des femmes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s