190320133057Ixelles est une commune plurielle. Ses habitants sont internationaux, de confessions philosophiques ou religieuses différentes, d’orientations sexuelles différentes. Cette mixité se vit plutôt positivement dans notre commune. Or, en l’espace de quelques jours, Ixelles a été le théâtre de débats ayant pour cible l’homosexualité. Lors du Conseil communal du 21 mars 2013, j’ai interpellé le Collège des Bourgmestre et Echevins, pour le groupe Ecolo-Groen, sur la politique menée par la commune dans la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle.

Tout d’abord, il y a eu l’édito du directeur-général d’une asbl à finalité sociale, dont les siège est établi à Ixelles, pour le moins interpellant laissant comprendre qu’il n’y avait pas de problème à ce que des gens pensent ou disent que l’homosexualité est une maladie. Ensuite, ce 19 mars 2013, la figure de proue du mouvement anti « mariage pour tous » et porte-parole du mouvement « La Manif pour Tous » en France a organisé un meeting à l’attention des « Français de Belgique et d’Europe » en la salle Lumen, à Ixelles. Le choix s’est sans doute porté sur Ixelles en raison de son statut de la plus française des communes bruxelloises.

Ces événements, sans lien entre eux, montrent à quel point il reste du chemin à parcourir dans la lutte contre les discriminations visant les lesbiennes, gays, bissexuels, transsexuel.le.s et transgenres. On sait que l’homophobie latente a un impact très important (menant parfois jusqu’au suicide) chez de nombreuses adolescentes et de nombreux adolescents en questionnement quant à leur identité et/ou orientation sexuelle.

J’ai d’abord interrogé le Collège sur la tenue du meeting de Frigide Barjot à Ixelles. Dans sa réponse, le Bourgmestre a confirmé que, s’agissant d’un événement privé dans un lieu privé, aucun contact n’avait été pris avec les propriétaires de la salle Lumen, en l’occurrence la paroisse Sainte-Croix. Toutefois, le Bourgmestre a autorisé un rassemblement organisé par des associations LGBT et autres, en vertu de la liberté d’expression. Ce dernier n’a d’ailleurs pas caché son opposition au combat mené par Frigide Barjot.

Ensuite, j’ai demandé ce que la Commune mettait en place dans la lutte contre les discriminations lesbophobes, homophobes et transphobes : dans les écoles, dans le sport, à destination des jeunes ou du grand public… La commune n’a pas de politique particulière ou spécifique par rapport à cette question. Toutefois, le service de l’Egalité des chances participe aux actions et campagnes menées par la Région de Bruxelles-Capitale. Elle est également attentive au public LGBT dans le cadre de la lutte contre les violences entre partenaires. Elle a aussi renommé la chaîne contre le racisme en chaîne contre le racisme et autres discriminations pour inclure tous les autres publics, comme les LGBT. Des formations à destination des policiers sont également organisées.

Suite à l’interpellation du groupe Ecolo-Groen, l’Echevin de l’Egalité des chances s’est dit prêt à ce qu’une information à destination des LGBT soit placée sur le site internet de la commune (il n’existe rien sur le sujet actuellement).

Nous resterons bien entendu attentifs à cette matière dans les prochains mois…

Retrouvez toute l’actualité d’Ecolo Ixelles ici.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s