Pour cette septième journée du BSF, tout était une découverte pour moi. Tant pour la scène du Mont des Arts que pour le Magic Mirrors, je ne connaissais rien, ou presque, de ce qui nous était proposé. J’avais bien entendu un peu fait fonctionner la machine « youtube » pour voir. Mais pas trop, laissant ainsi une place plus importante à la découverte.

Pour la première fois, je me suis rendu au Magic Mirrors. Un showcase « à la française » nous était présenté en collaboration avec Pure FM et Universal France. Trois artistes au menu des (trop) courts concerts. C’est le groupe français Juvéniles qui a inauguré la soirée. Venus de Rennes, les trois jeunes beaux gosses nous ont abreuvé d’un mélange de sons d’aujourd’hui et des années 1980. Le public est debout dans le châpiteau féérique, ça bouge. Une très chouette découverte que je vous recommande !

C’est ensuite Elisa Jo qui a fait son apparition sur scène. Sa première bruxelloise. Accompagnée de Mathieu, elle nous berce pendant environ trente minutes. Le public était venu nombreux pour elle. Sans doute la plus connue de la soirée, grâce à sa chanson « Back around ». Le public est ravi et en redemande. Personnellement, je trouvais sa voix très agréable mais trop ressemblante à certaines chanteuses du moment. Même chose pour les rythmes. Mais qu’importe, ce concert reste un très bon moment (même s’il y a trop de « vocalises » selon Damien).

Ma soirée au Magic Mirrors devait se terminer avec Kid Noize. Après deux chansons, j’ai finalement décidé de partir. Le son était beaucoup trop fort pour l’endroit. Sans doute à écouter ailleurs…

La soirée n’était pas terminée pour autant. Le concert de l’Italien Alborosie venait de débuter sur la scène du Mont des Arts. La transition de genre était risquée mais elle s’est faite sans souci. Les rythmes raggae d’Alaborise ont porté le public, venu très nombreux pour cette nouvelle icône reggae. L’artiste assure sur scène, accompagné de ses choristes et musiciens. La foule danse, chante, crie. Le public bruxellois est conquis. Il surprendra aussi avec sa reprise d’un extrait de la musique du film « Le Parrain ».

Le Brussels Summer Festival, c’est aussi de très belles découvertes !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s