Lors de la sortie de ce livre, je m’étais promis de me le procurer. Cela a été chose faite lors d’un récent séjour à Paris. Le livre, avec sa jolie couverture, était exposé en évidence à l’entrée d’une librairie parisienne du Marais. « Le Coran et la Chair », c’est l’histoire d’un homme, son auteur : Ludovic-Mohamed Zahed.

Ludovic-Mohamed Zahed nous ouvre quelques tiroirs de sa vie, de ses passions, de ses questions. Son récit est intime, pudique et très ouvert à la fois. On a parfois l’impression d’un roman, lorsqu’il évoque ses années passées en Algérie et puis, à d’autres moments, d’un essai lorsqu’il nous plonge tantôt dans ses questionnements religieux tantôt dans ses questionnements identitaires. Questionnements identitaires liés à ses origines, sa religion, son orientation sexuelle, sa santé.

Quand j’ai terminé la lecture de ce livre, je n’ai eu qu’une envie : m’entendre raconter cette histoire, ces réflexions sur la religion, sur l’islam, sur l’homosexualité, sur l’égalité, sur l’inclusion, etc, par l’auteur. Je ne désespère pas de croiser l’auteur lors de conférences ou d’autres événements.

Ludovic-Mohamed Zahed a mon âge. Et il a vécu tant de choses, il nous raconte tant de choses. Des années d’enfance et d’adolescence en Algérie, où il sera très proche de certains salafistes. De ces mêmes années où il assumera, en son âme, son orientation sexuelle. Viennent ensuite les années de questionnements, les doutes. Viennent les années du retour en France, à Marseille. Viennent aussi le coming out familial, sans trop de casse, la séropositivité, la recherche permanente du lien avec le religieux (pas uniquement l’islam).

Ludovic-Mohamed Zahed est un homme engagé. Fondateur, entre autres, de l’association « Homosexuels musulmans de France « (HM2F), il est aussi actif dans des réseaux internationaux qui montrent, comme son ouvrage le souligne, l’existence d’homosexuels musulmans. En quête de reconnaissance, de droit à l’existence au sein même de leurs communautés religieuses mais également dans la société civile et laïque française.

Porteur du VIH, homosexuel, musulman, d’origines diverses, Ludovic-Mohamed Zahed cumule les discriminations. Islamophobie, homophobie, racisme, sérophobie. C’est aussi le quotidien. Mais la force de cet homme est telle que l’on ressort boosté à la fin de son livre. On a envie de lutter avec lui, avec ses ami.e.s pour plus d’égalité, pour une vraie égalité.

Ludovic-Mohamed Zahed s’est marié en Afrique du Sud civilement et s’est ensuite marié religieusement, lors d’une célébration oecuménique. Un fait rare, une exception. Un homme qui nous montre que les religions et l’interprétation des textes sont ce que les femmes et les hommes en font. Un homme qui se retrouve tout naturellement dans le combat pour un islam progressiste et ouvert, loin de ce que nous montrent les médias.

A l’heure où l’homonationalisme tend à prendre une place de plus en plus importante, « Le Coran et la chair » remet certaines pendules à l’heure. A se procurer et à dévorer !

Publicités

"

  1. myriam monheim dit :

    Coucou Geoffrey,
    merci pour ce joli texte.
    si tu le veux bien, je te propose deux petites remarques :
    – On ne dit pas « atteint du VIH », mais bien, porteur du VIH ou bien séropositif.
    – D’ailleurs, je pense que ton texte gagnerait en force si tu parlais plutôt de séropositivité que de problème de santé, terme bien trop vague. Dans le contexte de déni actuel, c’est important d’utiliser les mots justes, et surtout ceux qui font peur.
    Myriam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s