Il y a toujours eu des gays de droite. Même si les gays sont souvent considérés comme « une minorité engagée à gauche ». Dans son livre « Pourquoi les gays sont passés à droite », Didier Lestrade dresse plusieurs constats concernant éloignement des gays de la gauche et du rapprochement de ceux-ci vers la droite, voir l’extrême-droite.

D’une part, les leaders de l’extrême-droite en France, aux Pays-Bas, en Autriche, en Suisses, etc, draguent désormais ouvertement les électeurs gays. La plupart du temps par l’entremise d’un discours islamophobe expliquant que les femmes, les homosexuels, risquent gros avec l’islam. Cela s’ajoute au racisme ambiant qui monte aussi au sein de la communauté homosexuelle, comme dans la société. Aujourd’hui, les leaders de droite opposent les minorités entre elles.

De Pim Fortuyn à Marine Le Pen, en passant par Jörg Haider, Geert Wilders ou Caroline Fourest, l’auteur nous livre les propos de ces derniers et la façon dont ces femmes et ces hommes tentent de capter – et ils y réussissent – le public LGBT.

En France, les gays n’ont pas obtenu d’avancées significatives ces dernières années dans leur combat pour l’égalité. Tant la gauche que la droite classique les ont déçus. Les voilà tentés par Marine Le Pen et son discours qui les « rassure ». Elle n’a pourtant rien à leur proposer, pas question de mariage, d’adoption. Elle joue sur l’islamophobie, vecteur de l’homophobie. Comme si tous les musulmans étaient homophobes. Comme si l’homophobie était uniquement la propriété de l’islam.

La déception des électrices et des électeurs LGBT doit faire réfléchir la gauche et la droite en France et ailleurs en Europe.

A côté de ce constat d’un tournant à l’extrême, Didier Lestrade fait aussi le bilan d’une communauté homosexuelle moins engagée, moins militante. Moins collective et davantage individualiste. Les gays sont vus comme des proies pour la consommation : ils ne sont pas mariés, n’ont pas d’enfants, ont plus de moyens financiers, voyagent, consomment sans compter, etc. En laissant de côté toutes ces lesbiennes, ces gays et ces transsexuels qui « ne peuvent plus sortir les 5 euros pour acheter le mensuel Têtu ».

J’ai lu le livre d’une traite. Sans pause. Captivé. Un livre qui m’a aussi désarçonné tant je me suis senti proche de son auteur. Le seul bémol étant pour moi le ton paternaliste et donneur de leçon envers la jeune génération gay. Un livre à lire. Qu’on soit de droite ou de gauche. Une bon claque aussi parfois.

J’avais pensé choisir un ou deux extraits du livre à retranscrire ici. Le choix a été impossible. Il y a tant de choses dans cet ouvrage que je voudrais partager avec vous.

Didier Lestrade, Pourquoi les gays sont passés à droite, Seuil, 2012.
Le blog de Didier Lestrade: http://didierlestrade.blogspot.com/

Publicités

"

  1. Mr gay dit :

    Très inintéressant! Je crois que je vais l’acheter ce livre 😀

  2. Mr gay dit :

    Edit : Très intéressant! Je crois que je vais l’acheter ce livre 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s