Tout d’abord, ne cherchez pas le billet sur la septième journée, je me suis accordé une soirée de pause (enfin, surtout de tâches ménagères, la vie d’un jeune homme moderne sans doute). Mais ce vendredi 19 août, j’étais de retour au Mont des Arts pour la huitième soirée du BSF ! Et une fois de plus, quelle belle soirée ! Pour mémoire, vous pouvez lire les épisodes précédents ici : Day1, Day 2, Day 3, Day 4, Day 5, Day 6.

Je suis donc arrivé – plus tard que prévu – vers 19h30 sur place. Mon état d’esprit était assez particulier hier, un pincement au coeur suite à la catastrophe survenue la veille à Hasselt au Pukkelpop Festival 2011 et qui a fait un nombre important de victimes. Que cet article, cette soirée, ce festival soit dédiés à ces victimes et à tous les festivaliers du Pukkelpop.

C’est donc au milieu du premier concert que je foulais le pavé du Mont des Arts. Le groupe belge The Bony King of Nowhere était sur scène. Je ne connaissais pas du tout. Et j’ai eu l’impression que le groupe ne connaissait pas la scène (au passage, sympa le mec à la batterie). Un chanteur peu à l’aise dans ses contacts avec le public, timide, gêné d’être là. Les morceaux en eux mêmes étaient sympas. Ca doit être agéable à écouter dans son salon. C’est également leur musique que vous entendrez dans le film « Les Géants » à sortir dans quelques mois.

Le second groupe, Syd Matters, nous venait de France. Je ne connaissais pas du tout. Dans mon entourage, on m’avait fait comprendre que je ne devais surtout pas les rater, que c’était très bon. Qu’ils soient ici remerciés, j’ai passé un très bon moment. De nouveaux, du bon son au Mont des Arts. Quand leur set s’est terminé, j’ai regardé l’heure, je n’avais pas l’impression qu’une heure s’était écoulée. Et pourtant c’était le cas. A découvrir si vous en avez l’occasion…

Enfin, à 22 heures sonnantes, devant un Mont des Arts plus que rempli, les Belges de K’s Choice nous ont offert un superbe show. Alliant anciens morceaux avec certains du nouvel album. Le groupe a d’abord commencé par un bel hommage aux victimes du Pukkelpop et le public a respecté une minute de silence, lourde, émouvante. Ensuite, le groupe s’est donné à fond pour satisfaire un public plus que conquis. La voix de la chanteuse transperçant un son parfois saturé, des guitares et autres basses. Un superbe spectacle de personnes qui prennent du plaisir sur scène à donner du plaisir aux spectateurs. Pour moi, un des grands moments de ce festival. Bon, il faut dire qu’il y a eu beaucoup de grands moments, difficile d’établir un classement tellement, en général, les prestations étaient de qualité. Mais K’s Choice, c’était particulier. Ca coulait tout seul, c’était tout naturel… Un groupe à écouter, à voir et revoir !

Et pour lire d’autres résumés de ces agréables soirées, rendez-vous sur le site de nithou : blog.nithou.net.

 

 

 

Publicités

"

  1. […] – Brussels Summer Festival 2011 – Day 8 par Geoffrey Roucourt […]

  2. Effectivement très chouette, syd matters. Hommage à Syd Barett, leur nom?

  3. […] Un petit rappel des jours précédents ? C’est par ici : Day 1, Day 2, Day 3, Day 4, Day 5, Day 6, Day 7, Day 8. […]

  4. […] au cours du festival ? C’est à lire ici : Day 1, Day 2, Day 3, Day 4, Day 5, Day 6, Day 7, Day 8, Day […]

  5. […] – Brussels Summer Festival 2011 – Day 8 par Geoffrey Roucourt […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s