Ce lundi 15 août, jour férié nous offrant un week-end prolongé, le BSF s’est poursuivi. Pour la Place des Palais, c’était le dernier jour des festivités. Les pavés se souviendront sans doute des sauts du public venu, une fois de plus, en nombre – surtout pour les têtes d’affiche. A l’heure où j’écris ces lignes – là il est 2h15, reprise du travail oblige – je ne sens plus mes pieds, plus mon dos, et plus mes mains. C’était une soirée dont je me souviendrai longtemps.

The Hong Kong Dong, groupe belge (oui depuis hier Hong Kong est belge), ouvrait les festivités. Groupe totalement inconnu pour moi jusqu’à leur programmation, au BSF, j’avais un peu regardé leurs vidéos sur Youtube. Sur place, u mélange de sentiments se sont partagés : « ouais pas mal ça », « oh mon dieu, non, mais c’est une blague ce groupe ? ». Sentiments plus que divisés au fil du concert vous l’aurez compris. La cerise sur le gâteau a sans doute été l’apparition de la chanteuse totalement recouverte d’un tissu vert… On aura aussi appris que le chanteur apprécie les lesbiennes, le groupe leur dédie même une chanson, prônant même une Belgique bisexuelle au Roi Albert II…

Le deuxième groupe à monter sur scène, belge lui aussi, m’était beaucoup moins inconnu. J’avais déjà eu l’occasion de les voir (je pense même que c’était lors d’une précédente édition du BSF). Il s’agissait de Montevideo. Le groupe nous a fait découvrir ses nouveaux morceaux qui seront sur leur album à sortir en automne. Les anciens morceaux ont donné plus de punch et d’énergie à leur prestation. En gros, j’avais préféré leur précédente prestation. Là, ils ne semblaient pas vraiment « présents » et assez distants du public qui se faisait petit à petit un peu plus nombreux.

Sans transition, enfin si les habituelles 30 minutes « de pause » de démontage/montage/tests, ce fut le tour du britannique Jamie Cullum d’enflammer la Place des Palais. « Vous vous rendez compte que si on faisait ça à Londres, devant le Buckingham Palace, vous seriez tous en prison ? » Le jeune chanteur nous offre un véritable show. Son timbre de voix particulier, son dynamisme, son humour, sa joie d’être là sur scène et de partager, ses rythmes variés, etc, rendent le moment plus qu’agréable. Bon, Jamie Cullum, c’est particulier, un style difficile à mettre dans les petites cases (tant mieux!). Belle complicité aussi avec son frère, sur scène également. S’il passe près de chez vous, courez le voir, vous ne serez pas déçus !

C’est à 23h que le dernier concert de la Place des Palais de cette édition 2011 du BSF a débuté. Musique d’intro… Les musiciens débarquent, à commencer par le batteur, torse nu. Et ensuite, apparaît le chanteur français Cali. D’entrée de jeu, on comprend que ça va bouger. C’est que l’artiste est en grande forme ! Il est d’ailleurs parfois difficile à suivre tant il saute et court dans tous les sens. J’ai réalisé que je connaissais pas mal de paroles de ses chansons. Le public est conquis, ça crie, ça hurle, ça chante, ça saute, ça tape dans les mains. Et quand Bénabar le rejoint sur scène, ça se déchaîne encore plus. Et un détail qu’on noubliera pas : le canard* (bisou sur les lèvres) entre Cali et Bénabar (Merci Gaëlle pour ce rappel). Proche du public Cali ? Oui sans aucun doute. Et au sens physique également puisqu’il ira jusqu’à se jeter à plusieurs reprises dans la foule, porté à bouts de bras par les spectateurs. On prend tellement son pied qu’on lui pardonne ici et là quelques accrochages vocaux. C’est là aussi qu’on découvre que trois des membres de The Hong Kong Dong font partie des musiciens. Pas de doute sur l’affection que le chanteur a pour la Belgique et pour Bruxelles qu’il connaît visiblement bien. Et vraiment Cali, comme on te l’a hurlé hier, ton dirigeant, non, on n’en veut pas gouverner notre pays 😉

Après 4 jours, c’en est donc terminé pour la Place des Palais. J’y serai allé 3 fois. J’y aurai pris mon pied à chaque soirée. un plein d’énergie, d’échanges, de découvertes. Des petits moments de bonheur. Vous savez, ces petits moments qui vous donnent le sourire, tout simplement.

A lire aussi : BSF – Part 3 par nitoo.

Publicités

"

  1. […] – Brussels Summer Festival 2011: Day 4 par Geoffrey Roucourt […]

  2. Gaëlle dit :

    Et pas un mot à propos du gros roulage de pelle entre Cali et Benabar? Que fait la presse à scandales? 🙂

  3. […] ce mardi matin après la soirée d’hier. Si vous ne vous souvenez pas, un petit tour par ici s’impose. Après une journée de labeur, me voilà donc reparti ce mardi 16 août pour une […]

  4. […] soirée ! Pour mémoire, vous pouvez lire les épisodes précédents ici : Day1, Day 2, Day 3, Day 4, Day 5, Day […]

  5. […] petit rappel des jours précédents ? C’est par ici : Day 1, Day 2, Day 3, Day 4, Day 5, Day 6, Day 7, Day […]

  6. […] j’ai apprécié ou non au cours du festival ? C’est à lire ici : Day 1, Day 2, Day 3, Day 4, Day 5, Day 6, Day 7, Day 8, Day […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s