En France, la fête nationale (14 juillet) est – entre autres – l’occasion d’un défilé militaire en grandes pompes. L’occasion de sortir les étudiants des écoles militaires, les militaires de carrière, les chars, les blindés, les avions, etc. La Belgique procède également à un défilé des forces armées lors de la fête nationale du 21 juillet. Se joignent également aux militaires, les forces de police et de secours.

Le 14 juillet dernier, Eva Joly, candidate écologiste à l’élection présidentielle française de 2012, a évoqué un point du programme des verts français, connu de tou-te-s depuis pas mal d’années : une modification du défilé militaire qui devrait devenir un défilé citoyen. Sauf que, cette année les autres partis, droite populiste et extrême-droite en tête, ont décidé de réagir aux propos de la députée européenne. Si certain-e-s se sont limité-e-s à commenter le fond, ce que l’on se doit de respecter dans le débat démocratique, d’autres ont sauté à pieds joints dans l’extrémisme populiste raciste. Le Premier ministre français, François Fillon (UMP-droite) allant remettre en cause la maîtrise des valeurs de la république simplement parce que née ailleurs, avec une autre nationalité.

Les faits sons clairs, limpides : Eva Joy n’a pas créé la polémique. Elle a même été soutenue par des anciens militaires contents de voir qu’un débat démocratique pouvait être lancé. La droite et l’extrême-droite ont créé la polémique en imposant leurs thèses du rejet, de l’exclusion de la différence. Honte à eux !

A une semaine du 14 juillet, la fête nationale belge aura aussi son défilé militaire. Certes différent. Il n’est pas rare d’y retrouver en plus des services de police, de secours et de la protection civile, d’autres mouvements plus citoyens. Mais il reste encore du chemin à parcourir pour rendre ce défilé encore plus ouvert. Pour rappel, le 21 juillet ne marque pas une victoire guerrière mais bien le couronnement du premier roi des Belges, Lépopold Ier.

Ce lundi, le journal Le Soir nous livrait les avis de ‘l’ancien Sénateur Josy Dubié (ex-Ecolo) et de l’actuel Sénateur libéral et bourgmestre d’Uccle, Armand De Decker (MR). Je m’étais justement dit, suite au ramdam français, que j’étais bien content de ne pas avoir entendu le conservateur (ou le réactionnaire?) Armand De Decker sur la question. Zut ! Le Soir l’a fait !

Une des questions revenait bien entendu, proximités géographique et culturelle obligent, sur la « sortie » d’Eva Joly en France et des réactions, entre autres celle du Premier ministre François Fillon. Et voilà le sénateur belge libéral qui confirme le saut à pieds joints dans la bêtise, dans le rejet, dans l’exclusion, estimant que les propos du Premier ministre français n’avaient rien de choquant. Là, c’est vous, monsieur De Decker, qui êtes choquant !

Mais finalement, les politiciens français et belges qui dirigent actuellement ces pays (enfin…) ont-ils tellement peu de choses à proposer qu’ils doivent se rabattre sur une idée qui revient annuellement et sur laquelle ils n’ont jamais bondi ? N’y a-t-il les 14 et 21 juillet plus de crise sociale, plus de crise économique, plus de crise gouvernementale ?

La fête nationale, où qu’elle se passe, n’est-elle pas l’occasion de témoigner notre affection à une Europe multiculturelle ? Pas tant que la droite populiste nous dirigera, c’est certain…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s